Nouveau au sein du réseau

Epicerie Solidaire & Parlotte Café (projet 732214)
 

L'Épicerie Solidaire & Parlotte Café accueillent environ 150 personnes chaque fois dans le but premier est de créer du lien . (Gare de Ramillies Place de la Gare 1367 Ramillies).
Une quarantaine de bénévoles constitue l'équipe dont une quinzaine se rend disponible à chaque ouverture.

 Tous les 4ème samedi du mois de 14h à 17h, distribution gratuite de vivres (produits secs) et produits d'hygiène à un public précarisé de Ramillies et environs.


Contact: solidarite@upramillies.be

 

 Favoriser la pérennité des projets

 L’asbl Wavre-Solidarité (732204) assure l’accueil et l’écoute de personnes en difficulté lors de permanences quotidiennes, fournit des aides financières ponctuelles et propose aussi des colis alimentaires. Elle a vu ses locaux inondés et les denrées prévues pour la distribution noyées par les flots.

Grâce aux 1 500 € reçus, elle a pu racheter deux frigos ainsi que des bacs pour préparer la distribution et, grâce à l’énergie de nombreux bénévoles venus nettoyer et remettre en état les lieux, a pu rouvrir rapidement ses portes pour le plus grand bien des bénéficiaires.

 

 Ce week-end, deux concerts sinon rien en faveur d'HOMENA ASBL

Réservez!!

 

Détails sur la page Actualités.

__________________________________________________

Au coeur de l'Avent...                           
                                                                                                                                          p
ar Patrick DEBUCQUOIS

                                   

La première des deux sessions du synode sur la synodalité s’est achevée à Rome à la fin du mois d’octobre dernier et ses conclusions ont été publiées immédiatement. En quoi concerne-t-il les plus vulnérables et les victimes des injustices de notre monde ?

     Photo D.S.

Il l’a fait, tout d’abord, dans sa conception même : en effet, à la différence de ce qui se faisait traditionnellement, la composition de l’assemblée synodale a été ouverte à un nombre non négligeable de non-évêques, en particulier des femmes et des jeunes. Il était sans doute trop complexe d’aller plus loin et d’y inviter directement des personnes faisant, ou ayant fait, l’expérience de la grande pauvreté, mais cela ne signifie pas pour autant que la pauvreté ait été la grande absente des préoccupations. En effet, elle a été considérée comme l’une des 20 questions majeures reprises dans les conclusions :

Les pauvres demandent de l’amour à l’Eglise. Par amour, nous entendons le respect, l’acceptation et la reconnaissance, sans lesquels fournir de la nourriture, de l’argent ou des services sociaux représente une forme d’assistance certes

importante, mais qui ne prend pas pleinement en charge la dignité de la personne.

Plus loin, le document évoque le risque constant (…) de considérer les pauvres en termes de « eux » et de « nous », comme des « objets » de la charité de l’Eglise. Il s’agit bien plutôt de mettre les pauvres au centre et d’apprendre d’eux.

Programme ambitieux, auquel nous sommes tous appelés à collaborer, tant dans nos engagements quotidiens que par les « conversations dans l’esprit » auxquelles nous invite le synode, et dont la première partie, essentielle, consiste dans l’écoute de l’autre – et du plus pauvre en particulier.

En ces temps, une fois encore bousculés, par les guerres, les crises internationales, les chemins de l’exil empruntés par d’innombrables familles, les pauvretés qui touchent notre pays, il est bon de s’inspirer du programme proposé par ce dernier synode et quel meilleur moment que cette période.

Heureux temps de Noël à tous !

_______________________________________________

7ème journée mondiale des Pauvres à Banneux

À l’occasion de la 7ème Journée mondiale des Pauvres, un week-end de rencontre sera organisé à Banneux, les 18 et 19 novembre prochains. Y sont conviées les personnes ayant vécu dans la rue ou vivant dans une situation de grande précarité .

 

Si vous souhaitez soutenir cette initiative, vous pouvez faire un don sur le compte de Caritas Secours francophone. 
BE79 2100 6791 7533. Communication : JMP

Avec 10€ vous financez un repas pour 1 personne, avec 30€ son hébergement et avec 50€ son séjour complet. Merci de votre soutien.

____________________________________________________________________________________

La Feuille de Caritas Secours changera de peau

Dès la rentrée, donc, la Feuille cèdera sa place au Caritas Secours Info composé de nouvelles plus nombreuses et plus courtes également afin de vous en faciliter, qui sait, la lecture et la rendre plus attractive. L’occasion aussi pour nous d’aborder toujours plus d’actions réalisées par le réseau grâce à vos dons et votre générosité.  

Le dernier numéro de la Feuille ( de juillet) aborde l’aide alimentaire notamment à Liège et à Bruxelles mais aussi les actions du réseau prévues dès l’automne à Namur, Liège et Charleroi en vue de rencontrer les acteurs de l’action sociale sur le terrain.

Sachez que le réseau « Caritas » en Belgique évoquera l’aide alimentaire comme l’une de ses priorités dans le memorandum qu’il est en train de rédiger en vue des prochaines élections.

En outre, demain, d’autres défis seront à relever suite à la décision prise par le FEAD (Fonds européen d’aide aux plus démunis) de diminuer son intervention et d’en convertir une partie en formations, ce qui en soi n’est pas mal, mais risque d’aggraver la situation de nombreuses associations actives dans l’aide sociale et alimentaire de proximité. 

 En vous remerciant d'ores et déjà pour votre fidélité et votre soutien, nous vous souhaitons, puisqu'on s'en approche, une belle fête de l'Assomption

_________________________________________________________________Août 2023___________

INONDATIONS:  Des dons pour se relever

 En Brabant wallon, lors des inondations de juillet 2021, la ville de Wavre a, elle aussi, été fort touchée. Deux associations soutenues par Caritas ont pu bénéficier d’un soutien grâce à votre grande générosité.

 L’asbl Yambi Développement (732211) n’a pas été impactée directement mais a pu, grâce à un soutien de 3000€, venir en aide à quelques bénéficiaires qui avaient vu leurs maigres biens détruits par les flots. Grâce à Yambi, ils ont pu racheter qui du mobilier, qui un ordinateur, qui des vêtements. Et ainsi, se sentir soutenus dans cette épreuve et garder espoir.

 

L’asbl Yambi, partenaire de Caritas Secours depuis 2021, est reconnue comme opérateur du parcours d’accueil et d’intégration et propose dans ce cadre : cours de français, de citoyenneté, permanences juridiques et activités interculturelles ainsi que des cours de couture, d’initiation informatique et distribue aussi des colis alimentaires. Elle accompagne ainsi vers l’autonomie et dans le respect de leur dignité des réfugiés, des familles mono-parentales, des allocataires sociaux et toute personne en situation précaire belge ou d’origine étrangère.

  ___________________________________________________________________________________

INONDATIONS

 "Ce n'est pas parce que vous fermez un dossier que cela signifie que le problème est résolu"

08 Février 2023

La famille Caritas a tenu à ajouter une note de bas de page au message publié par Assuralia à l'issue des demandes d'indemnisation pour les inondations.

Début février, Assuralia a indiqué que tous les sinistres liés aux inondations en Wallonie, à l'exception de 3%, avaient été clôturés, pour un montant de 2 milliards, qui passerait à 2,4 milliards selon les estimations. Il semblait que c'était la fin du problème. Toutefois, Assuralia a plaidé pour que les choses aillent plus vite à l'avenir et que la charge administrative soit réduite. Nous ne pouvons qu'être d'accord avec cela. Quant aux faits que les problèmes liés aux inondations seraient largement derrière nous, il s'agit là d'une sous-estimation grossière de la réalité.

De nombreux dossiers d’indemnisation traînent encore, de nombreuses victimes vulnérables ne figurent pas dans les chiffres officiels de remboursement. En cause : la lenteur et la lourdeur des démarches administratives, l’impossibilité de prouver la valeur des biens disparus, l’absence de logement provisoire et la malveillance et l’exploitation de certains entrepreneurs véreux.

"Nous travaillons en étroite collaboration avec plusieurs associations locales sur le terrain, qui sont en contact quotidien avec des centaines de familles victimes de ces inondations. Beaucoup d'entre elles vivent encore dans des conditions éprouvantes. Elles vivent au premier étage parce que le rez-de-chaussée n'est pas encore sec, dans des conditions sanitaires insuffisantes depuis plus d'un an et demi. Aujourd'hui encore, de nouvelles victimes se manifestent", explique Jean Spronck, président de Caritas Secours.

Depuis la catastrophe survenue en juillet 2021, Caritas, par l'intermédiaire de ses départements opérationnels nationaux Caritas Secours et Caritas Hulpbetoon, a déployé de nombreux efforts sur les territoires touchés grâce aux nombreux dons reçus. Par exemple, nous avons distribué de nombreuses boîtes à outils, des dizaines de poêles à pellet, des ressources énergétiques (bois, pétrole, pellets…),des milliers litres de peinture, de l’aide matériel et autres équipements électroménagers.

Entre résilience et abandon

Maintenant que l'aide gouvernementale annonce la fin de son accompagnement pour le 30 juin, Caritas a mis en place sa propre Task force, avec l’ASBL Coté Solidarité et des Ecrivains Publics volontaires. Par ce biais, nous voulons fournir une assistance juridique aux victimes vulnérables laissées pour compte près de deux ans après le drame. Nous voulons les aider à savoir exactement ce à quoi elles ont droit, quelles démarches elles doivent entreprendre et aussi les aider à rédiger des lettres, à les classer et à assurer le suivi auprès des administrations.

Dominic Verhoeven, directeur Caritas Vlaanderen de conclure : "Certaines victimes des inondations ont même abandonné l'espoir de récupérer quoi que ce soit parce qu'ils ne savent plus par où prendre leur dossier, leur chantier; ils ne sont pas rares à se débattre encore avec toutes les procédures administratives et numériques. C'est pourtant, déjà le second hiver qu'ils sont forcés de traverser dans des conditions éprouvantes."

 

______________________________________________________________________________

 

14 août 2022

En cette veille de l'Assomption, nos pensées et nos prières se tournent vers toutes les personnes victimes des inondations de la mi-juillet.

  

Deanmoriarty@pixabay

La pluie a gonflé nos cours d’eau et des torrents se sont déversés dans les habitations aux quatre coins de notre pays. Chacun de nous est touché en voyant la détresse de ceux qui, en 2 jours, ont tout perdu. Partout, avec la décrue, l’heure est à la découverte des dégâts et de l’ampleur des pertes. Nous nous sentons démunis, ne sachant pas toujours comment apporter notre aide.


le Pape a demandé de prier pour la Belgique

Le Saint-Père a de nouveau souhaité, le dimanche 18 juillet, transmettre sa solidarité aux personnes sinistrées.
« J’exprime ma proximité aux populations d’Allemagne, de Belgique et des Pays-Bas, qui ont été frappées par des inondations catastrophiques.
Que le Seigneur accueille les défunts et réconforte leurs familles.
Qu’il soutienne les efforts de chacun pour aider ceux qui ont subi de graves dommages», a-t-il déclaré, après avoir récité la prière de l’Angélus.
Vaticannews, 18 juillet 2021

 

le cardinal Jozef De Kesel appelle à la solidarité

Le Cardinal Jozef De Kesel est profondément touché par tous ceux qui sont si affectés par la catastrophe actuelle des inondations. Il se sent particulièrement lié aux familles des victimes décédées.
Le cardinal exprime sa gratitude pour les efforts déployés par tant de personnes afin d’éviter que la situation ne s’aggrave encore et de pouvoir accueillir les si nombreuses victimes de la meilleure façon possible : les services d’urgence, les autorités et surtout les nombreux bénévoles qui, dans ces circonstances difficiles, donnent le meilleur d’eux-mêmes.
Le cardinal De Kesel appelle à une solidarité permanente avec tous ceux qui, une fois le pire passé, devront faire face à la tâche difficile de reconstruire ce qui a été détruit. C’est précisément dans l’épreuve que l’on fait l’expérience d’une unité et d’une solidarité profonde.
Le Cardinal invite les fidèles à soutenir ceux qui ont été gravement affectés et à les porter dans leurs prières.
Communiqué de presse SIPI – Bruxelles, jeudi 15 juillet 2021


Pour soutenir les personnes sinistrées par une aide financière :

Caritas Secours francophone appelle à faire un don sur son compte
BE79 2100 6791 7533 avec la mention « inondations-Bw »

Ce don peut se faire par virement mais également en ligne via le site www.caritassecours.be en cliquant sur « Faire un don » et ce, sans oublier d’y mentionner la communication « Inondations-Bw ».


égliseinfo a dressé la liste des différents comptes sur lesquels nous pouvons verser notre aide financière aux sinistrés ; par ailleurs, ce site a aussi repris : l’interview de Mgr Jean-Pierre DELVILLE, évêque de Liège, à Radio-Vatican ; la prière de Mgr HUDSYN pour les victimes des inondations ; la prière de l’abbé Pierre HANOSSET, curé de Chaudfontaine ; et encore l’appel à la solidarité lancé par les doyennés du diocèse de Liège.

MERCI pour votre générosité !

_______________________________________________________________________________________

 

 

Sous-menu

Nouveau au sein du réseau

Epicerie Solidaire & Parlotte Café (projet 732214)
 

L'Épicerie Solidaire & Parlotte Café accueillent environ 150 personnes chaque fois dans le but premier est de créer du lien . (Gare de Ramillies Place de la Gare 1367 Ramillies).
Une quarantaine de bénévoles constitue l'équipe dont une quinzaine se rend disponible à chaque ouverture.

 Tous les 4ème samedi du mois de 14h à 17h, distribution gratuite de vivres (produits secs) et produits d'hygiène à un public précarisé de Ramillies et environs.


Contact: solidarite@upramillies.be

 

 Favoriser la pérennité des projets

 L’asbl Wavre-Solidarité (732204) assure l’accueil et l’écoute de personnes en difficulté lors de permanences quotidiennes, fournit des aides financières ponctuelles et propose aussi des colis alimentaires. Elle a vu ses locaux inondés et les denrées prévues pour la distribution noyées par les flots.

Grâce aux 1 500 € reçus, elle a pu racheter deux frigos ainsi que des bacs pour préparer la distribution et, grâce à l’énergie de nombreux bénévoles venus nettoyer et remettre en état les lieux, a pu rouvrir rapidement ses portes pour le plus grand bien des bénéficiaires.